Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Poésies en Breillois

Mes listes

 

et leurs traductions en français

A Soucéta Brïïenca oeuvre sans relâche pour le maintien du parler Breillois, des traditions, des coutumes, de la sauvegarde et la restauration des monuments.

Cette richesse intellectuelle, morale, et matérielle qui vient de nos anciens doit être incontestablement conservée et transmise aux nouvelles générations afin que, sachant d'où elles viennent, elles puissent avec leurs racines, aller dignement vers l'avenir.

 

IMPERMANENCE                                                                                   LOC EZE A VITA

Qu'est-ce que la vie quand on y songe                                       Loc eze a vita sé peunsama,

D'une heure à l'autre on n'est plus rien,                                      De n' ouî a l'aoutra n'séma ciu rèn,

Nos certitudes sont peu de choses,                                            Tut loc sabéma eze paouca caouza

Et c'est le vide que l'on étreint.                                                    E tut loc ama s'oeun vaï ar vènt.

L'idée d'éternité nous habite,                                                       Creudém' d'ésé sènpré su tera

On se sent sûr du lendemain,                                                      De si l'va tut'i matin

Des éléments se déchaînent et vite,                                            Ma n'téramot,n'a malaoutïa

Se révèle la fragilité de l'humain.                                                 E ar s'aresta ar nostr camin.

Il faut se dire que toute vie,                                                         Scargerïïa peunsa tu'i mouminti

Est destinée à prendre fin,                                                           C'a nostra vita ne vara rèn

Adoptons cette philosophie                                                          E coum dizïou oeun viej i vïï

CARPE DIEM                                                                               CARPE DIEM